Damien Gay / Lille / +33621769304

STOCKHOLM

C'est au départ de Lille que j'ai commencé mon trip express de 48h à Stockholm armé uniquement de mes 2 appareils fétiches: un Canon A1 et un Yashica 124 mat. Ce voyage sera100% argentique ! Un bus pour l'aéroport de Bruxelles-Charleroi et 2 heures d'avions plus tard, me voila arrivé à Skavsta, situé en banlieue (très) lointaine de Stockholm (1H30 en bus). C'est la première fois que je me rendais dans les pays nordiques, ils m'ont pourtant toujours attiré mais je n'ai jamais pris le temps d'y aller auparavant. Arrivé à la gare centrale, je me rends à mon hôtel situé à 15mn en train de la ville, le temps du check-in et de déposer mes affaires, je fais demi-tour toute pour profiter de la ville le soir. On se sent bien et en sécurité à Stockholm, les gens sont très agréables et il y règne une atmosphère très sereine. Je déambule quelques heures dans le quartier de Norrmalm, autour de la gare et de ses environs sans vraiment savoir ou j'allais, c'est ce que j'aime quand je voyage en solo, découvrir au petit bonheur une ville qui m'est inconnue. Après un petit déjeuner copieux entre oeuf brouillé et harengs marinés - une vraie re-découverte d'ailleurs - je reprends le train pour profiter au maximum de ma seule journée d'exploration au lever du soleil, direction Gamla Stan, la vieille ville, pour flâner. Les pieds dans la neige et mon programme en tête je dévore les rues pavés du quartier en direction de la mer Baltique pour profiter d'un café au chaud en profitant du réveil de la ville. Je décide de me rendre sur l'île de Skeppsholmen, juste en face de Gamla Stan, pour pouvoir profiter de la vue du parc d'attraction depuis le depuis les hauteurs. Après avoir découvert et profiter de Södermalm, Östermalm et Kungsholmen, je ne pouvais pas terminer cette journée sans passer au Fotografiska, le musée de la photographie, et découvrir le travail de Chen Man ou encore celui de Nick Veasey. La journée se termine et le métro m'offre mes dernières photos avant de retourner à l'hôtel et de reprendre l'avion le lendemain matin.